Histoire de l’association Galia


GALIA… en souvenir d’une chienne Husky extraordinaire, la seule vraiment choisie, tous les autres ayant échoué chez la créatrice de l’association par accident, abandon…

 

La nécessité de créer cette association s’est imposée face au nombre croissant d’animaux trouvés errants, non identifiés, abandonnés pour des raisons diverses : problèmes familiaux (divorces, décès, arrivée d’un enfant, départs en maison de retraite…), problèmes économiques (chômage et baisse du pouvoir d’achat avec difficulté de nourrir et soigner de gros chiens), et plus récemment, mutations à l’étranger (fermeture et délocalisation d’entreprises).

 

Face à ce constat : la loi impose l’euthanasie des animaux après 8 jours seulement de fourrière.
Délai souvent trop court ne permettant pas aux propriétaires d’animaux fugueurs ou perdus de récupérer leur animal, et aux services municipaux de pallier un vide qui ne relève pas de leur compétence (recherche des propriétaires, recherche de solutions de placement…).

 

L’expérience a démontré que quelques jours supplémentaires étaient parfois suffisants pour replacer l’animal dans sa famille d’origine, dans une pension ou une famille d’accueil, dans l’attente d’une adoption définitive.

 

C’est tout le travail qu’effectue l’association GALIA depuis .

 

L’association GALIA a été créée le 6 août 2008.